produits   actualités   liens   distributeurs   qui sommes nous?
accueil   plan du site   email
précédentes tempest > revues > Gleitschirm, Juin 2005 détails
ambar

arial

bali

bali-2

bantoo

cargo

combat

coral

evo

honey

impulse

kali

kinetik

kinetik fr

kinetik plus

loop

nitro

pulsar

quarx1

quarx2

ru-bi

serak

silex

spiro

syncro

tactic

tecno

tempest

tempus

tonic

tuareg

tucan

windy

zenith

zenith evolution

zephyr

zephyr-2

zephyr pw
produits
Essai de la Windtech Tempest
Pilote test: Peter Feichtinger

Par courtoisie de Gleitschirm Magazine

En 2000, la Quarx connut un franc succès. Par la suite, Windtech a souffert, en Allemagne, d’une homologation DHV partielle des Quarx 2 et des Syncro. Mais avec la nouvelle Tempest dhv2, la marque possède une fois de plus un véritable cheval de course dans son écurie.

Il y a 5 ans, Windtech pénétrait le marché Allemand avec la Quarx, une aile superbe qui fut accueillie très chaleureusement et qui connut un franc succès. Par la suite, le concepteur maison, Alvaro Valdés, présenta la Serak, qui eut également son heure de gloire et qui permit à la marque de conforter sa position sur le marché Germanique.

Mais ces succès furent suivis de quelques déboires avec le DHV : la Quarx 2 ne fut homologuée qu’en taille L et l’aile de performance, la Syncro, n'obtint pas le sésame indispensable à la commercialisation d'un parapente en Allemagne (NB : la Quarx fut homologuée AFNOR standard en taille S et en taille M et la Syncro homologuée AFNOR performance dans toutes les tailles). Quelques “discussions” entre les représentants du DHV et Windtech permettent à la marque de se retrouver à nouveau dans course pour la conquête du marché Allemand.

La nouvelle gamme fut initiée l’an dernier avec éclat par la Tempus dhv1. Seul le nom est similaire avec la Tempest dhv 2 sur laquelle Windtech propose de nouvelles avancées. Il suffit pour s’en convaincre de noter l’allongement de 5,66 de cette dernière. Le message est clair : Windtech entend bien suivre les traces de son succès de 2000 et s’ouvrir à nouveau le marché Allemand.

Construction et finitions




Saumon de la Tempest - beaucoup de petites nervures clairement visibles.




Renforts cousus dans la voile supérieure pliée.

Sur la Tempest, la plus visible et la plus impressionnante des innovations en matière de construction concerne les nombreux renforts en mylar du bord d’attaque. Chaque cellule est fortement renforcée. Ceci donne à l’ensemble l’apparence d’une aile de haute performance. Le concepteur, Alvaro Valdez, a tout d’abord développé cette technique sur l’aile de compétition, la Silex, avant de l’améliorer tout au long les 4 années qui suivirent sur la Nitro puis sur la Tactic. Un procédé original, maintenant utilisé sur la Tempest

Afin de coudre ces renforts sans créer de plis, le tissu est replié au bord d’attaque et doublé sur la largeur du mylard en extrados et en intrados. Ceci procure un bord d’attaque parfait et confère à l’aile performances et stabilité, particulièrement lors de l’utilisation de l’accélérateur. La Tempest est construite avec très grand soin et les détails sont soignés. Des cloisons diagonales et des bandes de report de charge complètent le tableau. Windtech aime construire des ailes robustes !

Tous les points d’ancrage, à l’exception de la ligne des “A”, sont généreusement renforcés de larges pièces de mylard. Ce type de construction induit bien sur un poids supplémentaire. L’aile pèse 7,1 kg et n’est pas destinée aux vols rando. Les coutures sont parfaites et les élévateurs très bien finis. Quiconque achète une Tempest obtient le meilleur d’une solide fabrication.

Vous trouverez les freins d’origine un peu longs. Après mon premier vol, j’ai dû les raccourcir de 10 cm. Windtech nous explique que ce réglage est très personnel et que chaque pilote doit l'adapter à sa manière de piloter, et comme il est plus simple de les raccourcir que de les allonger…

Décollage

La mise en oeuvre de la Tempest est très rapide. Les suspentes sont repérées par des couleurs distinctes et l’ai-le s’étale facilement. Au gonflage, la montée est plutôt lente mais très régulière. La Tempest s’arrête au dessus du pilote sans tendance à le dépasser. En conditions difficiles, l’aile gonfle tout aussi facilement. Lorsque la montée est asymétrique, il est très facile de corriger sa trajectoire. Le gonflage face voile est également évident. Il est aisé de maintenir la Tempest dans le vent et de la garder au dessus de la tête.

En vol

En l’air, la Tempest semble voler sur des rails, traversant les turbulences et conservant sa trajectoire en toute condition. Ceci apparaît comme une caractéristique majeure de cette nouvelle Windtech…

À chaque virage, la voile impressionne également tant elle conserve sa trajectoire, découpant les turbulences et se mettant en virage à la seule volonté du pilote. L'aile réagit très précisément aux plus petites sollicitations des commandes. En vol thermique, l'aile reste au dessus du pilote et les abattées en sortie de thermique sont faibles, montrant ainsi combien l’aile est amortie sur cet axe.

Avec la Tempest, le vol en thermique est un jeu d’enfant. L’aile tourne au doigt et à l’oeil et centre les noyaux tout en procurant un superbe feed back via les commandes. La voile répond extrêmement bien aux freins et une simple pression du bout des doigts suffit à maintenir un virage à plat. Même dans des thermiques forts, la voile est extrêmement stable et ne génère pas de mouvements intempestifs, répondant avec précision aux déports de poids (pilotage à la sellette).

D’une manière générale, cette intermédiaire performance fait preuve d’une très grande solidité en vol thermique... Qu’il s’agisse de virages très serrés autour du bout de plume dans de petits noyaux puissants – et même dans ces conditions, l’aile tourne incroyablement à plat et avec efficacité – ou de larges thermiques, la Tempest est toujours dans son élément.

Bien que la Tempest paraisse presque trop parfaite dans sa capacité à filtrer toutes les turbulences, son pilotage reste extraordinairement dynamique. Les wing-overs sont très amusants et une action modérée à la commande suffit pour passer au-dessus de la voile. Une fois de plus, la Tempest reste sur des rails, même lors de virages agressifs, et semble insensible à la turbulence. La voile reste gonflée en toute circonstance.

Accélérée, la Tempest reste très stable, son bord d’attaque plisse à peine et garde son bel aspect même à fond de barreau. Les renforts mylard améliorent les performances et la stabilité de l’aile.

La Tempest est une des meilleures ailes de sa catégorie, notamment au regard des fermetures asymétriques. Sans intervention du pilote, la voile réagit aux fortes fermetures par un lent virage modéré, s’ouvrant d’elle même en 90• ou 180• sans forte abattée. Lorsque, lors d’une fermeture, le pilote contre, la voile se stabilise aisément et se ré-ouvre de manière incroyablement rapide.

Descentes rapides

Grandes oreilles: Faire les grandes oreilles à l’aide du kit oreille est aisé. Les bouts d’aile se replient proprement avec une résistance modérée et sont faciles à maintenir fermés. Mais cette manoeuvre manque d’efficacité lorsque l’on n’utilise que le kit. Le taux de chute peut être augmenté en tirant plus de suspentes et/ou en utilisant simultanément l’accélérateur. Le pilotage aux oreilles est facile et agréable. Une petite impulsion sur les commandes suffit à la réouverture.

Décrochage aux "B”: Le décrochage aux “B” nécessite un effort modéré et un peu de sensibilité. Une petite traction sur les élévateurs “B” est suffisante pour provoquer un décrochage stable et très efficace. Le vent relatif s’interrompt clairement et la Tempest descend très stablement à 8M/s. Si les élévateurs sont tirés trop bas, la voile ondule un peu. Lorsque le pilote les relâche, l’aile retrouve sa vitesse air sans délai et retourne au vol normal rapidement de manière fiable.

360• engagés: la facilité de la mise en virage de la Tempest permet de provoquer des 360• engagés rapidement et d’atteindre un fort taux de chute. Une fois de plus, la Tempest excelle et, grâce à sa superbe manoeuvrabilité, il est facile de contrôler l’intensité des 360• avec de relativement petits mouvements de frein. Il est possible de sortir de la manoeuvre très rapidement, un peu d’attention est alors nécessaire l’aile pouvant traverser sa propre turbulence de sillage.

Spécifications

taile 23 25 27 29
nombre de cellules 61 61 61 61
PTV (kg) 60-80 75-95 90-110 105-130
envergure (m) 11.45 11.95 12.38 12.84
envergure projetée (m) 9.58 10 10.36 10.74
surface (m2) 23.11 25.2 27.06 29.1
surface projetée (m2) 20.75 22.59 24.26 26.1
allongement 5.66 5.66 5.66 5.66
poids de l'aile (kg) 6.7 7 7.3 7.7
longueur suspentage (m) 7.36 7.68 7.96 8.25
homologation DHV pend. 2 2 pend.
vitesse min (km/h) 24 24 24 24
v. max accéléré (km/h) 38 38 38 38
vitesse max (km/h) 58 58 58 58

Matériaux

Tissu intrados: NCV Porcher New Skytex 9092 E85A 45 g/m2
Tissu extrados: NCV Porcher New Skytex 9017 E77A 40 g/m2
Tissu renforts: NCV Porcher New Skytex 9017 E29A 40 g/m2
Bas suspentes: Edelrid Aramid 1.7 mm
Haut suspentes: Edelrid Aramid 1.1 mm

En Bref

Finitions/Matériaux: Construction solide et soignée. Matériaux de très grande qualité.

*****

Décollage: A l'exception d'une montée un peu lente, le gonflage de la Tempest est exemplaire en tout type de condition.

****

Vol: Superbe aile DHV 2. Capacités exceptionnelles en vol thermique et haut niveau de sécurité. Très grand agrément de pilotage.

*****

Grandes oreilles: Faciles et sans problème. Le kit manque un peu d'efficacité. Le pilotage reste très agile avec les oreilles.

****

Décrochage aux "B": Manoeuvre pratique et efficace. Nécessite d'être déclenché avec mesure

****

360° engagés: Un modèle de virage! Entrée facile et réactions précises à la moindre solicitation du pilote. La Tempest excelle dans cette manoeuvre.

*****

* passable
** moyen
*** bon
**** très bon
*****     excellent
Conclusion

Windtech offre avec la Tempest un excellent compromis entre haut niveau de sécurité passive, amortissement et plaisir de pilotage dans la catégorie des dhv 2. Cette aile comblera tous les pilotes de cross qui souhaitent à la fois une aile facile à utiliser et d’excellentes performances. La Tempest convient également parfaitement aux chasseurs de thermiques qui aiment la précision du pilotage. L’ excellente stabilité et la grande agilité de la Tempest seront appréciées de tous.


introduction

données tech.

couleurs

revues

photos

brochure

manuel

contrôle qualité

garantie
> revues index