produits   actualités   liens   distributeurs   qui sommes nous?
accueil   plan du site   email
gamme honey-3 > revues > Parapente Vuelo Libre 111 détails
parapentes

altair

honey-3

bios

duster

fenix

loop-2

hydro

ru-bi-3

rally

kinetik-3

mad max-2

parachutes

windsos

windsos cube

windsos ultralite

windsos drive


Windtech «Honey»

Miel éolien

Cette nouvelle version de son modèle d'entrée de gamme augmente ses performances et sa vitesse, tant accélérée que bras hauts. Ses principales qualités sont celles que l'on peut attendre d'une aile de niveau A, disons « haut », c'est-à-dire : une bonne agilité, avec des capacités et des performances pour débuter en vol de pente, en thermique et en vol de distance.

Pour la décrire, elle est disponible en 4 tailles, du XS au L, avec des surfaces allant de 25,8 à 29,95 m2, et un allongement projeté de 5,08 et 4,11.

La voûte a une hauteur de suspentage comprise entre 7,1 et 7,7 m et 44 caissons.

L'aile pèse de 4,3 à 5,3 kg, on peut donc la considérer comme semi-légère, avec des détails et une conception en rapport avec les critères du marche & vole (faible poids et volume), mais sans renoncer aux matériaux conventionnels de durabilité éprouvée. Par exemple, les élévateurs sont normaux mais très étroits et à la place des maillons, il y a des liaisons souples en dyneema, à la place des poulies métalliques, on trouve des anneaux en céramique, aussi bien pour l'accélérateur que pour les freins ainsi que les renvois entre les élévateurs, le tout minimaliste et limpide.

Les suspentes sont gainées sur l’étage inférieur et on ne trouve que deux suspentes au centre et trois aux extrémités, l’architecture du suspentage est très simplifiée et facile à démêler avant le décollage. La largeur des caissons et les séparations entre les point d’ancrages toutes les 2 nervures contribuent à cette simplicité. C'est une voile à 3 élévateurs avec les C ramifiés en pyramide sur la partie supérieure pour une cohésion maximale de la voute avec 3 lignes par côté sur la partie basse.

Les plages de poids sont 45-65 / 55-75 / 65-90 et 100-125 kg. Avec une plage de vitesse éprouvée de 37 à 39 km/h en freinage libre, une vitesse minimale inférieure à 23 km/h et une vitesse maximale légèrement supérieure à 50 km/h, il s'agit d'un excellent potentiel de vitesse pour une EN-A. Dans le cas de la grande taille moyennement chargée, que nous avons testée, les vitesses atteignaient respectivement 39 et 52 km/h (mesurées avec un anémomètre pitot sans fil Flymaster et compensant l'altitude et la température).

Dans l'homologation effectuée en février, la course de frein vérifiée dépasse 65 cm, et les reprises à toutes les manœuvres sont spontanées et se déroulent en moins de 3 secondes, avec pratiquement aucun changement de cap ou d’inclinaison, avec une grande sécurité passive comme attendu pour une voile de niveau A.

Le contrôle est direct et léger, précis et avec une réponse franche en roulis et en tangage lorsque cela est nécessaire. Le virage se contrôle en agissant un peu sur le frein extérieur, idéalement pour obtenir le meilleur taux de chute possible dans le virage, sans avoir besoin de beaucoup de débattement ni d’action importante des freins. Sa vivacité et son agilité se démarquent et la réponse aux commandes est progressive et intuitive.

Dans les thermiques, elle offre un petit rayon de virage et permet un virage plus lent et plus à plat dans les thermiques faibles. Quand on la laisse voler, elle offre dans les transitions un plan de descente et un rendement étonnant pour sa vocation et ses caractéristiques. Les freins sont un peu physiques car les anneaux provoquent des frottements par rapport aux poulies métalliques, mais on peut la ralentir sans crainte et sans que le bord d'attaque ne se déforme, ne se froisse ou ne devienne instable. Il n'y a pas de système spécifique pour piloter aux élévateurs arrière, mais ils peuvent être pris directement lorsqu'ils sont libres et proches des poignées grâce à leurs courts séparateurs anneau-poulie. Les oreilles sont faciles et stables, larges et maintiennent la vitesse horizontale ou l'augmentent légèrement sans sensation désagréable d’approche d'un décrochage ou de parachutage. Les B sont également praticables, ils demandent un effort pour les descendre mais leur stabilité en tangage et roulis rende facile cette manœuvre.

Dès le gonflage, c'est une aile facile à piloter, la prise en charge est immédiate par vent léger au décollage, ce qui signifie qu'elle ne voudra pas vous faire sortir comme un tire-bouchon dans des gonflages par vent plus élevés et qu'elle ne produira pas beaucoup de traction si vous ne freinez pas excessivement. En ne prenant que les deux lignes centrales de chaque côté, quelque chose de facile et de visuel dû à la division de la bande A, elle monte plus progressivement et les oreilles gagnent en charge plus tard. Elle ne nécessite pas de préparation particulière au sol, elle s'élève toute seule en formant une grande arche. Les ouvertures en bord d’attaque sont trapézoïdales et larges, ainsi que leurs profils épais, les joncs contribuent à donner rigidité et forme au bord d'attaque et la coupe 3D donne fidélité à la forme du profil et de l'aile. Les élévateurs sont recouverts d'une légère doublure en lycra pour recouvrir les connecteurs souples, les rendant très doux et agréables au toucher une fois gonflés. La forme de l'aile est assez elliptique sur le bord d'attaque avec des pointes recourbées et presque droite sur le bord de fuite, avec un bout d'aile mince et large tronqué formé par des caissons plus étroits. Quatre sangles porteuses internes complètes accompagnent chaque ligne d'ancrage des lignes et les diagonales se rejoignent, formant une structure interne très résistante et compacte. Le bord d'attaque dessiné un léger « shark nose » de largeur variable selon l’emplacement et suivant la forme trapézoïdale des ouvertures.

La surface supérieure du profil est assez plate, ce qui induit une stabilité en tangage et un amortissement remarquable, tandis que le frein agit parfaitement sur le bord de fuite avec des sangles en V malgré un ancrage espacé et la largeur des caissons.

Avec des suspentes différenciées par des couleurs pour chaque élévateur, tout est plus simple pour préparer l'aile ou savoir en vol ce que l'on veut faire (oreilles, élévateurs B). Elle n'a pas de mini-ribs et la voile fait des concessions pour une construction légère sans recourir à des tissus délicat ou ultralégers.


Fiche technique 1 à 3
Gonflage : léger, sans surveillance, basse tension • •
Initialisation du virage : direct et efficace • • •
Inversion du virage : dynamique et ludique • • •
Virage lent : le résistant veut courir plus • • •

Stabilite 1 à 3
Vol lent : ça va toujours un peu vite • •
Vol normal : agile et fluide, réactif • • •
Vol rapide : sans frein et avec pédale • • •
Tangage : bien amorti et facile à diriger • • •
Roulis : franc et direct, précis • • •
Virage : efficace et direct, frein long • • •
Decrochage : loin, très en dessous, dissuasif • • •
Tension : toujours compacte et solide • • •

Prestations

Charge 115 kg (3,8 kg/m2)
Vitesse Mini 24 Km/h
Vitesse TauxChute mini 50% frein 33 Km/h
Vitesse Finesse max (freins libres) 39 Km/h
Máxima: 100% acelerador 52 Km/h

Fabricant: Windtech (Gijón, Espagne)
Designer: Álvaro Valdés
introduction

données tech.

couleurs

revues

photos

manuel

contrôle qualité

garantie